Bio

 

Jean Rouaud, né le 13 décembre 1952 à Campbon, Loire-Atlantique, anciennement Loire-Inférieure. Études secondaires à Saint-Nazaire (bac C, scientifique), universitaires à Nantes (licence et demi-maitrise de lettres modernes). Sans l’intention d’un emploi régulier, exerce des activités diverses dont découpeurs de dépêches pour la presse nantaise et écriture de billets d’humeur à la une de L’Éclair. En août 1981 quitte Nantes pour Paris. Travaille un temps dans une librairie d’art près de Beaubourg, puis devient marchand de journaux dans un kiosque du 19e arrondissement. Publie son premier roman Les Champs d’honneur en 1990 avec lequel il obtient le prix Goncourt. Suivront ensuite une trentaine d’ouvrages. Parallèlement aux publications participe à la création de six documentaires, de chansons (pour Greco, Hallyday, Guidoni), de bandes dessinées (adaptation des Champs d’honneur et de Moby Dick), de scénarios (Malevil pour la télévision), de ballets avec la compagnie de Monte-Carlo et monte avec son chorégraphe, Jean-Christophe Maillot, une Mégère apprivoisée à Moscou avec les danseurs du Bolchoï. Outre des collaborations épisodiques à Libération et au Monde, a écrit des chroniques régulières dans la presse allemande (Frankfürter Zeitung, Suddeutsche Zeitung) et suisse (Le Journal de Genève, puis Le Temps) et tenu de 2014 à 2017 un billet politique hebdomadaire dans L’Humanité. Préfaces de catalogues, édition d’ouvrages collectifs (Le roman du XXe, NRF, Les Livres d’heures Naïve), textes divers, conférences à travers le monde dont une au Collège de France intitulée « Invention du réel, invention de la souffrance » et une autre à Kobe au Japon qui a été publiée sous le titre Misère du Roman. A coécrit avec Michel Le Bris le Manifeste pour une littérature-monde paru dans Le Monde et signé par quarante-deux écrivains. Se passionne pour la préhistoire. Après Le Paléo-Circus, La splendeur escamotée de frère Cheval, ou le secret des grottes ornées (Grasset, janvier 2018) a provoqué des rencontres avec les préhistoriens et une série de trois débats au Musée national d’archéologie de Saint-Germain-en-Laye, dont l’un avec Philippe Descola. A entamé avec Comment gagner sa vie honnêtement une autobiographie littéraire, « La vie poétique » qui comptera sept tomes dont cinq sont déjà édités. Dernier ouvrage : Kiosque.

© Jean Rouaud, 2018